Revenir en haut





DANS L'UNIVERS MAGIQUE DE CE POUDLARD UN PEU DÉJANTÉ ET DIFFÉRENT DE TOUT CE QUE L'ON CONNAIT, UNE GUERRE ENTRE LES SORCIERS EXTRÉMISTES ET LES PLUS OUVERTS D'ESPRITS SE MET EN PLACE. DEPUIS LA RÉFORME INSTAURÉE PAR LE DIRECTEUR ET LE MINISTRE, LES NÉS-MOLDUS SONT DE PLUS EN PLUS NOMBREUX SANS QU'ON PUISSE L'EXPLIQUER. AUSSI UN NOUVEAU GROUPE S'EST FORMÉ : LES SIGMAS, QUI VEULENT SÉPARER LES DEUX MONDES TOTALEMENT, À JAMAIS.



MàJ
ÉPISODE #9
LE MOT D'ANTON

LIEN 1
LIEN 2

LIEN 1
LIEN 2


Bienvenue sur Firewhisky les sorciers ! On espère que vous allez bien, et que vous êtes près à swinguer au rythme des trompettes ! À Londres Magique, nous sommes en Mars 2017 ! Les oiseaux recommencent à chanter et les mimosas sont en fleur, bon courage pour les allergies. Il est 12 heures, l'heure des news !

02.01.17 — La MaJ #5 a été effectuée ! Retrouvez tous les détails de cette dernière par ici !
19.09.16 — Le journal de FW reprend ! Participez-y en écrivant un article. Plus de détails ici.
04.09.16 — Une MàJ a été effecutée ! Retrouvez tous les détails ici
18.08.16 — le forum sera inaccessible du 02/09/2016 au 04/09/2016 pour une nouvelle mise à jour. On sait, on en fait beaucoup, mais il faut encore se préparer à de gros changements....















codes perso très très long histoire de voir si en test ça marche et le rendu final


Partagez | 
 

 codes perso très très long histoire de voir si en test ça marche et le rendu final

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin
Messages : 53
Date d'inscription : 24/06/2016





codes perso très très long histoire de voir si en test ça marche et le rendu final
Dim 7 Aoû - 11:19

Ft nom prénom prénom
wicked game

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Integer dictum euismod justo et ornare. Nulla ac pulvinar tortor, sed molestie felis. Fusce fringilla erat massa. Proin non enim nisi. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus. Nulla maximus tristique velit. Suspendisse vestibulum quam eget tempus sagittis. Sed quam nibh, dignissim vel varius et, ultricies ac quam. Nunc fermentum ultrices pharetra. Donec eu ex eget lectus vehicula ornare. Morbi scelerisque ullamcorper dolor commodo tristique. Sed porttitor nibh sapien, ut sodales eros faucibus vitae. Aenean in tellus molestie, mattis tortor quis, hendrerit leo. Donec erat justo, finibus ut ultrices eleifend, tristique a enim. Praesent nec ex placerat, volutpat purus sed, dictum urna. Maecenas nec posuere est. Donec efficitur, lorem eget consectetur aliquam, tellus dui lobortis nulla, quis viverra massa metus non quam. Vestibulum nisi lacus, ultrices a ex id, lobortis euismod metus. Nullam eget purus ac tortor porta porta in et orci. Donec sodales aliquet molestie. Aenean pellentesque orci nibh, vel lacinia lorem pulvinar quis. Aenean consectetur accumsan metus, quis lacinia augue rhoncus imperdiet.

Nulla et convallis arcu. Quisque pellentesque aliquam diam nec fringilla. Mauris aliquam posuere eleifend. Donec aliquam imperdiet metus, nec vulputate risus laoreet eget. Curabitur eget viverra dolor. Aenean tristique convallis semper. Vivamus auctor, ipsum quis facilisis semper, ex urna congue ligula, imperdiet condimentum mauris nunc nec elit. Etiam id pulvinar augue, id tincidunt ipsum. Nullam suscipit convallis vestibulum. Pellentesque id aliquam dui, sed sagittis mi. Praesent scelerisque nunc metus, dignissim efficitur nisi lacinia sit amet. Mauris ac nibh diam. Aenean dapibus diam consectetur nibh consectetur, in pellentesque nulla consectetur. Pellentesque vitae justo ut nulla dictum imperdiet. Ut sit amet lobortis enim. Suspendisse potenti. Quisque tristique ante vitae lobortis interdum. In non interdum neque. Nam at lorem volutpat, vulputate libero sed, pellentesque dolor. Nunc nec sem et velit vehicula lobortis ac et felis. In tempor posuere justo, quis luctus lorem accumsan quis. Etiam mauris nibh, rutrum ac lectus vel, mollis blandit felis. Vestibulum vel pulvinar metus, nec aliquet metus.

Pellentesque sit amet dui lobortis, sollicitudin felis ut, congue ipsum. Pellentesque nibh ligula, iaculis fermentum nisl vitae, convallis ornare magna. Cras sodales non odio et dignissim. Pellentesque sodales dapibus pretium. Praesent dui nulla, rutrum ut ultrices sit amet, fermentum vulputate nibh. Cras mauris mi, tristique at hendrerit fringilla, fermentum eget magna. In luctus feugiat nulla vel auctor.

CODE BY WK

Revenir en haut Aller en bas
http://bouhhhh-test.forumactif.org

Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin
Messages : 53
Date d'inscription : 24/06/2016





Re: codes perso très très long histoire de voir si en test ça marche et le rendu final
Dim 7 Aoû - 13:11

Ft Rosie d'amur
I gotta give a speech !

Et qui l'aurait pensé.
Il était déjà lassé.

Sorti de la salle de bain, cheveux mouillés et déjà habillé pour ne rien faire — une main glisse dans sa tignasse, l'observe elle occupée à il ne savait quoi — rien, très certainement, comme ils l'étaient tous, indéniablement. Son regard glisse de la silouhette à son lit; soupire un peu blazé; un peu lassé alors qu'il s'y laisse tomber. Bras ouvert au plafond, il pense à tout — à elle. Et ils ne s'adressaient plus parole, plus regard pour quelques murmures osés, peut-être un peu déplacés. Main sur le front. Et qui aurait cru qu'il l'aurait touchée. Si simplement — elle se montrait forte; ils ne la connaissaient tous que sous cette facette. Et il s'était dit; Rosabel Northrop n'était pas qu'un serpent, pas qu'une vague d'acide à éviter, pas qu'une élégance cassante — et il s'était dit.

Elle est humaine.

Dès lors il avait été facile de jouer. Ça l'avait frappé quand vexée, elle s'était en allée — puis dans un simple regard, alors qu'elle n'était qu'un problème à éviter. Dans des silences parfois, des regards cachés, des colères retenues. Elle avait dévié son regard du sien — elle s'était retournée, avait touché sa joue de ses lèvres. Elle était émotions, elle était sentiments — plus que lui, indéniablement. Il y pensait — ça l'atteignait. Peut-être pas autant qu'elle, peut-être pas assez pour être entièrement sincère. Car elle avait été un passe-temps; elle avait été un jouet d'émotions. Il avait été cruel, s'était amusé, était lassé. Et il se le chuchotait, intérieurement — Anton Lawliet aurait été d'un vert parfait.

C'était soudain, c'était imminent; ne se mentant pas, le jeu maintenant l'ennuyait. Le challenge s'était évaporé, la difficulté ne se présentait plus; et alors l'on aurait pu se le dire honnêtement: Anton Lawliet était bien pire que Rosabel Northrop. Ne s'en voulait pas, pas réellement — l'ambiance silencieuse et pesante causait un nouveau soupire. Il se retourne sur son lit, le côté contre le matelas — l'observe comme il observerait le vide. Anton était devenu son talon d'Achilles en la refusant; elle le voulait parce qu'elle ne l'aurait pas; et il n'avait pas fait exprès. Aussi s'en voulait-il presque de s'être imposé dans une vie qui l'avait un jour intrigué, qui l'avait un jour fait se retourné. Il n'avait jamais pensé réellement croiser son chemin; faire partie des privilégiés qui savaient; devinaient une faiblesse infime.

Inspiration; et ses mains avaient claquées ensemble le matelas, il s'était redressé — abruptement. "Je vais faire un discours !". Déclaration faite, il s'était levé, deux bras écartés — le regard malicieux alors qu'il s'approchait au milieu de la pièce; que ses pieds nus faisaient grincer le parquet rongé. "Moi, Anton Vinicious Lawliet, suis un imbécile heureux." Air solennel, regard un peu malin — il défiait le sérieux de s'amuser. Et n'était-ce pas toute sa dualité ? Ne jamais prendre le grave gravement. "Heureux, mais imbécile quand même." Sourire imminent. Haussement d'épaules.

Le regard dévie un instant sur le serpent, protecteur de Northrop, et sa bouche grimace l'inquiétude ou le dégout, on reste partagé. Le pouce s'amuse à abimer ses confrères un instant, ses bras retombent le long du corps. « C'est pourquoi je suis désolé Langue qui passe rapidement entre ses lèvres, il déglutit rapidement. S'il n'avait pas honte de s'excuser, il était rare que cela arrive si solenellement; il attrape son regard sans ne lui laisser le choix; s'approche d'un pas, de deux — se retrouve à quelques centimètres de l'élégante Northrop; et le goût de déjà vu chatouille ses cervicales de mille frissons. Aussi se l’avouait-il avec une pointe d'exaspération; il aurait pu la dévorer d’un souffle, d’un baiser. S’il était un danger pour son bien-être, elle était un danger pour sa stabilité. Il se devait de ne pas l’oublier. Ses mains alors se lient, il se laisse tomber à genoux, sans penser au bois usé qui le meurtri une seconde, sans penser réellement aux conséquences d’un acte se voulant léger; mais qui appuyait sur des choses plus lourdes, déguisées. « Accepte mes excuses, s’il te plait. » Yeux de chien battu, bouche triste ou amusée, air joueur. Il était un clown parfait.

Sourire.


CODE BY WK

Revenir en haut Aller en bas
http://bouhhhh-test.forumactif.org

Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin
Messages : 53
Date d'inscription : 24/06/2016





Re: codes perso très très long histoire de voir si en test ça marche et le rendu final
Lun 15 Aoû - 20:50



Tu as la couleur de l'aurore mais le nom de la JADE alors que les cheveux brûlent de contrastes. Tu portes le nom au prestige, le nom qui attire qui intrigue, tu es DEWITTE de SANG PUR, terne. Mais Jade toi tu ne l'es pas. Tu es une future MÉDICOMAGE mais de dissonance, tu es une future OCCULTE et du haut de tes VINGT ANS tu touches les horizons de ta CINQUIÈME année. Tu t'intéresses à l'ALCHIMIE, la TRAQUE EN TERRAINS DANGEREUX ainsi qu'aux SOINS AUX CRÉATURES MAGIQUES. Le choixpeau t'a décidée MAISON, de ton regard de tes manières; il t'a scellé d'une couleur — tu as choisi de toutes les embrasser en restant NEUTRE pour te délecter de l'anarchie temporaire. Tu es d'origines BRITANNIQUES depuis toujours et tu portes les cheveux de feux des sorcières, de celles qu'on brûlait sur les buchers; c'est là toute leur histoire. 



Tu es le crépuscule d'une journée d'hiver, tu annonces le froid de tes couleurs; car tu ne parles pas Jade, ou si peux. Tu es la mer calme, la mer reposée Jade mais si calme, si plate que tu inquiètes, que tu repousses et ça te fait sourire oui, ça te fait rire de les voir s'éloigner, de se dire elle est bizarre.
Revenir en haut Aller en bas
http://bouhhhh-test.forumactif.org

Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin
Messages : 53
Date d'inscription : 24/06/2016





Re: codes perso très très long histoire de voir si en test ça marche et le rendu final
Lun 5 Sep - 22:31

Épisode #7 ; le commencement





Envie de vomir, lever les yeux au ciel, soupirer, cracher l'hypocrisie. Silence dans la salle, je croise les bras. Deux morts et il semblerait que la fin du monde ait sonné; ne sont-ils pas tous hypocrites, à garder le silence comme si les dernières secondes de leur vie criaient, 'savoure-moi'. Deux morts et regardez-les pleurer, s'apitoyer sur leur sort mais ne savent-ils alors pas: nous sommes tous condamnés. Voués. Perdus. Des morts; jeunes ou vieilles, il y en a, chaque jour, chaque heure, chaque seconde. Tic tac. La mort, la fin. Ce n'est qu'une part entière de la vie. Ce n'est pas intangible: elle nous regarde, nous nargue. Menace. Pleurer les morts ne les fera pas revenir, mais ils prennent conscience de leur insignifiance. Que demain, cela pourrait être eux que le silence appèlerait.Quel drame. Lamentable. L'humanité se révèle si naïve. Et deux morts de plus dans le monde ne change rien, ils s'en rendent compte et ça fait peur. Quelques pleurs et tout sera oublié. L'être humain est voué au rien. L'être humain est à peine voué à exister.

"Tss."

Les doigts claquent sur la table. Ils ont l'air si stupides, perdus dans leur chagrin menteur. Et que fait-elle, avec son bras qui se lève. Ma langue claque contre mon palet, n'est-ce pas honteux, que de vouloir interpeller ceux qui ne demandent rien. Ma main se pose sur son bras. Ce geste altruiste mériterait quelques louanges, si mon avis vous intéresse. Les nés-moldus étaient bien à éviter un petit temps, et croyez bien que si je me fichais pas mal de sa vie ou de sa mort (ou autre, tout comme celles des nés-moldus, en toute honnêteté), l'idée de voir la table des serpentard aussi piteusement triste que celle des Poufsouffles ce soir ne m'enchantait pas.

"Allons Adlona. Réfléchis et sois intelligente : prends des distances."

Amour ou qu'importe, certaines personnes étaient à éliminer temporairement (définitivement est un mot bien plus attirant, cependant) des vies innocentes. L'idée me fait rire. J'avale une tomate cerise. Innocence. Qui l'est - les élèves, pense-t-on en premier. Foutaises. Les Sigmas ont tué, déchiqueté, brûlé, on les veut coupable. Ne faut-il pas se battre pour des idées; savez-vous: les idées elles, survivent au temps. Les idées elles, vivent une éternité. On se souvient des révolutions, de ce pourquoi les idées se sont battues. Les idées sont immortelles : seuls ceux qui se battent pour des idées sont innocents. Les Sigmas le sont. Ceux qui se révéleront rebelles le seront, aussi. L'innocence est réservée aux courageux. Adlona finalement, pouvait bien mourir, la couardise des faibles avait quelque chose de repoussant.

J'ai l'oreille distraite qui s'occupe du directeur. Mes tympans semblent souffrants, non attendez, c'est juste cet amas de conneries qui agresse mes neurones. Il parle de sécurité, je parlerais de contrôle. Il nous garde à l'œil, il ne veut pas que nous lui échappions. Un couvre feu, des statues qui nous surveillent; le directeur de Poudlard à plus peur que ses élèves. Le directeur de Poudlard redoute que les Sigmas s'infiltrent, sachent. Quoi, qui, pourquoi. Le verre tourne entre mes doigts. Il serait peu présent. Je ris un instant devant l'absurdité. Soumis à Lux la Chouette, voilà qui semblait une idée plaisante. Le directeur avait trouvé une plus grande priorité que celle de protéger ses élèves, comme il semblait vouloir le faire croire. Voilà qui confirmait mes théories. Le directeur voulait nous surveiller. Jamais s'intéresserait-t-il a l'une de nos vies; peut-être était-il moins stupide qu'il ne le laissait à croire. Je relève mon regard vers l'élève qui me fait face, mon couteau se plantant dans la viande pour la découper.

- Bon appétit.

Je lève ma coupe. Mon rire, si rare, si fort, contraste le silence de la Grande Salle. Cruel. Indécent. Méchant. Irrespectueux. Qu'ils pensent ce qu'ils veulent, que cela les consolent de se penser si humain, en comparaison à la créature que j'incarne. Faire de l'humanitaire ne m'intéresse pas.  Une minute de silence ne les ramènerait pas. Encore l'une des inventions futiles de l'homme pour se penser altruiste. L'intérêt ne revient qu'aux familles qui soudain, se sentiraient importantes. Une serviette passe sur ma bouche, j'ai l'appétit d'un ogre, la soif d'un géant. Que tous le sachent : je n'ai pas besoin de faire semblant.
Revenir en haut Aller en bas
http://bouhhhh-test.forumactif.org

Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Admin
Messages : 53
Date d'inscription : 24/06/2016





Re: codes perso très très long histoire de voir si en test ça marche et le rendu final
Lun 19 Sep - 18:47



never let me go
ft. prénom p. nom, prénom p. nom.
Elle était belle. Trop belle. Comme une princesse des temps modernes, ses longs cheveux bruns recouvrant son dos nu, ses mains agrippant élégamment les draps. Les yeux fermés, la bouche entrouverte, la respiration régulière, elle paraissait apaisée, sereine. Un instant, il se demanda à quoi elle pouvait bien rêver. Les traits de son visage semblaient si doux, sa peau si éclatante. Elle ne pouvait que faire un beau rêve. Le genre de songe qui vous transporte dans le pays des fées. Son pays. Elle ne pouvait qu'y appartenir pour être si parfaite.

Lui avait le nez froncé, comme lorsque quelque chose le perturbait. Pourtant, dans le lit de sa belle, il ne pouvait qu'être heureux. La veille, il avait sa grande demande. Celle qui changerait sa vie à jamais. Lorsqu'elle avait vu la bague, elle avait pleuré, avait hurlé de joie et lui avait sauté au cou. Personne ne lui avait jamais sauté au cou de la sorte. Alors il avait soufflé de soulagement, avait caressé ses cheveux et avait murmuré les trois mots du bonheur. Il avait des problèmes, comme tout le monde, mais il avait désormais cette délicieuse jeune femme pour les lui faire oublier.
texte ocean wings / img onyxeyes@tumblr / code diesel
Revenir en haut Aller en bas
http://bouhhhh-test.forumactif.org

Contenu sponsorisé






Re: codes perso très très long histoire de voir si en test ça marche et le rendu final

Revenir en haut Aller en bas
 Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Résolu] très très lent !!! ( facetheme )
» [Résolu] Pc très très lent
» pc très très lent
» internet explorer est tres lent sous vista
» GPSMAP 64st ... Bug Enregistrement de tracé ... c'est plutôt très très long !!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
bouhhhhhhh :: Cat 1 :: what's going on-
Sauter vers: